Archives ARBRE MAGIQUE Retour
Julius Sämann, un vrai visionnaire
Partagez !
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager par mail

Julius Sämann, un vrai visionnaire


Le petit Sapin, ce sent-bon qu’on accroche au rétroviseur de sa voiture est connu de tous. Plus qu’un assainisseur d’air,  le désodorisant ARBRE MAGIQUE, premier désodo automobile au monde inventé tout au début des années 1950,  est devenu tout simplement une icône. Qu’en est-il de son créateur, Julius Sämann? Comment est-il parvenu à créer un réel empire. Un coup de chance ou un coup de génie?

 

Né en 1911 Julius est un chimiste vivant sur le continent nord-américain. Véritable passionné de la nature et de ses diverses espèces, il passe une majorité de son temps dans les forêts de sa région au Canada et s’applique à extraire les huiles essentielles des sapins baumiers, véritables don de la nature, dominant le paysage forestier canadien. Ces conifères majestueux, des arbres à feuilles persistantes de plusieurs mètres, étaient déjà utilisés par les autochtones pour leurs attributs médicinaux (la résine en tant qu’antiseptique, les aiguilles pour leur vitamine C,…)

 

Exploitant ses connaissances scientifiques dans cet univers naturel d’exception, le chimiste mène une multitude d’expérimentations. L’objectif de son projet est de développer un produit permettant d’apporter fraicheur et bien-être dans la voiture de tout un chacun. Cette inspiration lui vient d’une banale péripétie. Un jour, il se retrouve face à la camionnette d’un livreur de lait de laquelle émane une odeur de lait renversé. Il s’interroge comment il pourrait contrer ce phénomène en apportant dans la voiture un parfum de fraicheur. Son idée première est donc d’offrir l’opportunité aux utilisateurs automobiles de retrouver un parfum en fonction de leurs goûts et de leurs envies dans l’habitacle de leur voiture et par là, de rendre plus agréable les déplacements en automobile.

C’est en 1952 que Julius parvient à associer d’excellents parfums à une matière spécifique et à fabriquer le premier désodorisant automobile. Egalement doté de compétences commerciales, il présage des opportunités mercantiles à son invention. Il décide de donner une forme de sapin à sa trouvaille et de la vendre. Au vu de son succès fulgurant, Julius étend la commercialisation du produit à l’ensemble du territoire américain et très rapidement il organise une commercialisation en Europe.

Sous ses diverses casquettes -scientifique, amoureux de la nature, homme d’affaires- Julius est fidèle aux notions de qualité et de rigueur. Tel un passionné, il reste fortement impliqué dans son affaire tout au long de sa carrière en se tenant à sa devise. Il insiste sur les procédures de contrôle afin d’atteindre une qualité de parfum et de longévité exemplaire. Par ailleurs, ses produits resteront les pionniers en termes de respect de règlementations et de standards internationaux. 

Le succès de l’invention de Julius est loin d’être un hasard ; c’est la conciliation de sa passion dévorante pour la nature et la recherche perpétuelle de la qualité qui l’ont mené à un tel succès. Il a su perpétuer ses valeurs en les transmettant à ses descendants. En effet, son fils, tel un maître, à la tête de l’entreprise familiale pendant quelques décennies, a su étendre la renommée du Sapin à un niveau intercontinental. Et aujourd’hui, avec succès, c’est son petit fils qui tient les rênes du flambeau familial. A suivre…